La commission Europe du Cnaemo

La commission Europe

Depuis sa création, le CNAEMO  s’est toujours inquiété des  questions européennes   marquées par un intérêt certain,  dans sa version philosophique et humaniste de la conscience de la destinée commune des peuples européens, et du souci de promouvoir les valeurs de solidarité dans lesquelles se reconnaissent ou doivent se reconnaitre les travailleurs sociaux. La commission Europe nous invite donc à réfléchir au-delà des frontières.

Cet intérêt de s’ouvrir sur le plan international est également marqué par une certaine inquiétude de voir nos systèmes de références et nos valeurs quelque peu bousculés voire remis en cause par des décisions supranationales dans lesquelles nous ne reconnaissons peu ou pas (directive services, désinstitutionalisation de la prise en charge des enfants handicapés et de l’accompagnement des jeunes majeurs, etc.).

Aujourd’hui, le CNAEMO, a toujours la ferme volonté de mieux prendre en compte la dimension européenne et, pour ce faire, développe quelques pistes de travail au sein de sa commission EUROPE. Cela passe d’abord, par une collaboration plus étroite avec EUROCEF ayant le statut participatif au Conseil de l’Europe mais aussi au sein même de sa commission Europe développant des axes de réflexion depuis 2016 autour de la loi sur l’adoption simple ou encore l’accompagnement des jeunes majeurs…

TELECHARGEZ LE DOSSIER :Le CNAEMO et EUROCEF, une action commune pour de meilleures conditions d'accompagnement et de prise en charge des jeunes majeurs de 18 à 21 ans en France, dans le cadre de la Protection de l'Enfance…Le CNAEMO et EUROCEF adressent donc un appel à témoignage à l’ensemble des institutions françaises pour étayer une réclamation collective…

Voir aussi le communiqué de presse : La position du CNAEMO concernant l’avenir du contrat « jeune majeur »… Dans sa publication du 15 mai 2015, au travers d’un entrefilet intitulé : « ASE : le contrat jeune majeur va pouvoir se poursuivre après 21 ans », les ASH ont judicieusement mis en avant les annonces du chef de l’Etat, François HOLLANDE, faisant elles-mêmes suite à l’adoption le 12 mai d’un nouvel amendement à la proposition de loi « Meunier », loi qui prévoit de renforcer et d'améliorer la loi du 5 mars 2007 réformant la Protection de l’Enfance. Ces affirmations ne sont pas sans susciter des réactions et des réponses de la part du CNAEMO tant cette question cruciale traverse toutes les associations du secteur…

Composition

Salvatore STELLA : Président du CNAEMO

Michel JULIEN : Administrateur du CNAEMO et Responsable de la Commission EUROPE

Yamina BOULBAIR : Administratrice du CNAEMO 

Thomas RESH : Administrateur du CNAEMO

Marieke ROMAIN : Administratrice du CNAEMO 

Sandrine DAUTIGNY : Déléguée générale du CNAEMO

Le CNAEMO et EUROCEF, une action commune pour de meilleures conditions d'accompagnement et de prise en charge des jeunes majeurs de 18 à 21 ans en France, dans le cadre de la Protection de l'Enfance…Le CNAEMO et EUROCEF adressent donc un appel à témoignage à l’ensemble des institutions françaises pour étayer une réclamation collective…

Télécharger le dossier

Dans sa publication du 15 mai 2015, au travers d’un entrefilet intitulé : « ASE : le contrat jeune majeur va pouvoir se poursuivre après 21 ans », les ASH ont judicieusement mis en avant les annonces du chef de l’Etat, François HOLLANDE, faisant elles-mêmes suite à l’adoption le 12 mai d’un nouvel amendement à la proposition de loi « Meunier », loi qui prévoit de renforcer et d'améliorer la loi du 5 mars 2007 réformant la Protection de l’Enfance. Ces affirmations ne sont pas sans susciter des réactions et des réponses de la part du CNAEMO tant cette question cruciale traverse toutes les associations du secteur…

Voir aussi le communiqué de presse : La position du CNAEMO concernant l’avenir du contrat « jeune majeur »

Voir Partenariat & Collaboration

Retour en haut
Navigation Menu