Bienvenue sur le site du CNAEMO

Souffrance ... au risque d'en parler

Souffrance au risque d'en parler
12€

Journée d'étude du 30 Novembre 1999 à Dijon organisée par le groupe régional Bourgogne-Franche-Comté.

"...Je disais tout à l'heure que la souffrance m'avait happé. Ma sympathie pour ce couple (avec son sens premier, ressentir avec), était importante, sans doute parce qu'au moment de la naissance de ce second enfant, l'issue pour les parents semblait fatale. La maladie du père, puis de la mère, l'acte qui paraissait tellement fou de faire un enfant, la violence physique et verbale, les manifestations anarchiques d'amour et de haine, cette arrogance face à la force de vie qui les traversait, tout cela m'était souffrance souffrance." Ainsi témoigne Alain Girardet, l'un des cinq travailleurs sociaux qui se sont risqués à parler de la souffrance dans leur pratique professionnelle. Souffrance qui revêt diverses formes et traverse tout professionnel du social qui "...va se trouver projeté au sein de sa propre histoire et de sa propre intimité, malgré lui et souvent même à son insu..." analyse Sylviane Ménigaud-Rambaud, psychologue clinicienne.

Elle poursuit : "...Tout cela fait partie intégrante de l'inavouable difficulté de travailler auprès de personnes en souffrance. Ne pas lutter contre, mais entendre là où la situation professionnelle fait écho, entendre quels mécanismes inhabituels chez ce professionnel, cette situation ou ces personnes vont faire surgir et faire agir, nous aidera à donner du sens aux éprouvés et aux actes de cette personne professionnelle et à dénouer en partie l'enchevêtrement dans lequel elle se sent prise.
Elle n'est plus en faute de souffrir. Elle est vivante..."

 

Retour en haut
Navigation Menu